Chers amis,
Nous nous souvenons aujourd’hui de la capitulation de l’Allemagne nazie le 8 mai 1945 mettant un terme à une guerre dont la violence et la barbarie n’avaient jamais été égalées. Il est juste aujourd’hui de ne pas cesser de nous répéter : pourquoi cette guerre ? Oui l’idéologie expansionniste nazie, fasciste ou soviétique, ne pouvait conduire qu’à un affrontement gigantesque, mondial. C’était là l’unique issue possible pour tuer la bête immonde. Et nous nous souvenons fidèlement chaque année de ces combats héroïques pour la liberté.
En 2021, la question demeure pour toute guerre : pourquoi se battre ? Qu’est ce qui mérite que nos soldats s’engagent et meurent sur des fronts multiples au Sahel, au Liban, en Afrique subsaharienne ? Quel est ce bien commun que nous voulons défendre ? Quel est ce « nous », cette part intime de chacun que nous partageons, cette part qui nous unit dans un même destin, dans une même nation ?
Notre nation recule face au triomphe de l’individualisme. La politique, action publique par excellence, en est réduite à satisfaire les demandes de petits groupes qui rassemblent des individus partageant les mêmes situations. L’affrontement politique se réfugie alors inévitablement dans les questions sociétales, communautaristes voire religieuses. On pensait en être sorti après notre longue histoire, nous y voilà replongés. La France est sans âme, sans identité et sans destin partagé. Et le champ est libre pour toutes les demandes catégorielles ou idéologiques.
Oui, que voulons-nous encore défendre ? Nous ne pourrons pas répondre à cette question sans au préalable s’être interrogé : qu’est-ce que la France, qu’est-ce qu’être Français, qu’est-ce qu’être Européen ? Ayant ainsi reformulé ce que nous sommes, nous saurons ce que nous voulons défendre, nous identifierons notre bien commun, celui de notre nation et non pas celui de chaque individu. Et nous dirons au monde ce que nous sommes, et nous dirons à ceux qui nous rejoignent l’identité qu’ils épousent, cette identité pour laquelle nos soldats, et nous tous avec eux, sont prêts à mourir.
Nos armées sont les gardiens de ce qui nous réunit. L’hommage que nous leur rendons, le respect que nous impose leurs uniformes, sont comme les témoins de notre identité étouffée sous l’individualisme. Leurs engagements extérieurs portent dans le monde le nom de la France.
Il est temps de retrouver ce « nous », qui nous rassemble, qui nous unit. Il est temps de nous retrouver. Le monde a besoin de cette voix de la France. Et nous en avons besoin pour éclairer des choix politiques qui ne peuvent se réduire à des injonctions morales, égalitaristes ou climatiques.
Nous apporterons des réponses à cette question essentielle par la délibération démocratique, elle-même inspirée par le choix de nos aînés qui ont préféré la liberté à la vie.
Vive la République française,
Vive la France.

Le même tarif pour tous les habitants de Melun Val de Seine

Les 6 conservatoires et écoles de musique, de danse et de théâtre de Melun Val de Seine appliquent le même tarif à tous les habitants, quelle que soit leur commune d’origine, grâce au soutien financier de l'Agglomération.

La Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine s’engage en faveur de l’enseignement artistique en contribuant au financement des charges de fonctionnement des équipements d’enseignement musical et artistique implantés sur son territoire :

  • le Conservatoire de musique et de danse de Melun " Les Deux Muses "
  • le Conservatoire de musique et de danse du Mée-sur-Seine " Henri Charny "
  • le Conservatoire de musique de Vaux-le-Pénil
  • l'Ecole municipale de musique, de danse et de théâtre de Saint-Fargeau-Ponthierry
  • l'Académie Musicale de Dammarie-lès-Lys
  • l’Ecole municipale de musique et de danse de Boissise-le-Roi

Grâce à cette participation financière, les habitants de l’Agglomération (enfants et adultes) payent le même tarif, quelle que soit l’école et le conservatoire de musique et de danse de leur choix. Pour certaines familles, cela représente une économie très importante, avec des tarifs divisés par quatre.

Plus d’informations sur www.melunvaldeseine.fr

 

La promenade des îles par le domaine de l'Orangerie que nous voulions champêtre et bucolique a malheureusement été victime de son succès ; les mois de juin, juillet et août de fortes chaleurs ont généré des incivilités de toutes sortes, les trafics et rassemblements bruyants le jour et la nuit ont perturbé la vie des riverains de la rue de Seine, de la rue des Cannetières et de l'Orée du Parc.

Chaque jour des tas d'ordures, de bouteilles et d’immondices en tout genre ont été enlevés par les services techniques de la Mairie et ceux de l'Agence des Espaces Verts.
L'AEV rappelle que l'accès aux îles est strictement interdit ainsi que la baignade, des panneaux ont d'ailleurs à nouveau été mis en place pour respecter ces consignes élémentaires.

Pour toutes ces raisons, la Municipalité a décidé de condamner l'accès par le parking de l'Orangerie jusqu'à fin octobre, afin de se donner le temps de réflexion nécessaire aux aménagements qui conviennent. Elle demandera aux forces de l'ordre son aide pour que ce quartier de Seine-Port puisse retrouver les conditions de sécurité indispensables aux promenades familiales.

 

Reçoit au cabinet médical : 25 route de Sainte Assise à Seine-Port, uniquement sur rendez-vous le lundi, mardi, mercredi et vendredi.
Prenez rendez-vous des maintenant en ligne exclusivement via Doctolib

Pour joindre votre médecin après la date d'ouverture du cabinet : 01.60.65.06.38 le lundi, mardi, mercredi et vendredi 9h-12h 15h-17h.

En cas d'absence, contacter une structure de permanence de soins et d’urgence : SOS médecins 77 : 36 24 (0,15 €/min) – 0 820 077 505 (0,12 €/min). En cas de doute ou dans les cas les plus graves, appeler le numéro téléphonique 15

 

A compter du 20 août, le port du masque est obligatoire pour tous les événements en plein air, voir arrêté préfectoral

 

Réglementation et risques pour les contrevenants La circulation des véhicules à moteur, en dehors des voies ouvertes à la circulation publique (routes nationales, départementales, communales et les chemins ruraux) impacte de façon considérable les milieux naturels, la faune et la flore. Elle est également source de dangers, de nuisances et de dégradations.
Pour ces raisons, elle est soumise, dans les espaces naturels, à une réglementation très stricte.

En forêt, la pratique des sports motorisés est interdite sur l’ensemble des routes présentant une signalisation matérialisée par un panneau d’interdiction ou une barrière (même ouverte). Cela concerne tous les engins terrestres à moteur, du véhicule de tourisme à la moto en passant par le 4x4 ou encore le quad.
Les seuls véhicules à moteur autorisés à circuler en forêt sont les véhicules utilisés :
- pour les services publics de secours (pompiers, police) ;
- à des fins professionnelles liées à la protection, à l’aménagement et l’entretien des massifs (ex : tracteurs, véhicules de service ONF ou AEV, exploitants forestiers, particuliers acheteurs de bois...)
- et, ponctuellement, par les partenaires de l’AEV, signataires de conventions d’occupation du domaine régional (par exemple dans le cadre d’évènements requérant un accès véhiculé pour le dépôt de matériel) Les contrevenants s’exposent à de lourdes amendes de 135€, pour la circulation sur routes et chemins forestiers, et pouvant aller jusqu’à 1500€, pour la circulation hors-piste dans les parcelles forestières (Article
R.331-3 du
Code forestier).
Selon les cas, le véhicule peut être saisi et lorsque le délit est assorti d’un défaut d’assurance, de permis de conduire ou d’immatriculation, les détenteurs des véhicules à moteur font l’objet d’un transfert immédiat au commissariat de secteur. Ils sont présentés à l’officier de police judiciaire et risquent une peine prononcée par le Tribunal de police.

Où pratiquer les sports motorisés ?
La pratique à des fins de loisirs des engins motorisés doit être cantonnée aux terrains aménagés et autorisés spécialement à cet effet.
Pour trouver un terrain homologué, contacter la Ligue motocycliste
d’Île-de-France (Fédération française de motocyclisme), rubrique « Sites de pratiques » : http://www.liguemoto-idf.org/2.5B/index.php .
Contact : 01 64 90 48 45 ou liguemoto.idf@wanadoo.fr

 

A partir du 15 août 2020 selon l'arrêté préfectoral du 12 août 2020, le port du masque est obligatoire sur les brocantes, marchés en plein air et vides greniers, lire l'arrêté préfectoral

 

L'arrêté préfectoral n° 2020/DCSE/049 du 27 août rendant obligatoire le port du masque devant les entrées et sorties des établissements scolaires de Seine-et-Marne et aux abords des gares, en savoir plus

 

 

Par arrêté interministériel n° INTE 2014522, publié au Journal Officiel le 10 juillet 2020, la commune n'a pas été reconnue en état de catastrophe naturelle suite aux mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2019.

 

 
 

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScriptReCAPTCHA, Google NotAllowedScriptMaps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.